Pour une nouvelle stratégie régionale en matière d’aide à l’insertion par l’activité économique.

image

image

J’intervenais ce matin au nom du groupe Centre et Démocrates dans le cadre du rapport- Nouvel engagement pour l’emploi, création d’un fond de transition Économie Sociale et Dolidaire- Accord cadre régional

Merci Madame la Présidente,

Monsieur le Vice­Président,
Chers collègues,
Dans une région Francilienne pourtant dotée de nombreux atouts, les Franciliens restent touchés par le chômage, avec un taux qui stagne autour des 9%. Pour casser cette spirale infernale le nouvel exécutif actionne tous les leviers, et ce rapport qui nous est présenté aujourd’hui a pour objet de préciser la nouvelle stratégie régionale en matière d’aide à l’insertion par l’activité économique.
Une stratégie qui résulte d’ailleurs de consultations menées sous la précédente majorité et dont le résultat ne s’était pas encore concrétisé.
Autour de cette nouvelle stratégie, l’accord cadre régional mobilise l’ensemble des acteurs : l’État, pôle emploi et l’ensemble du réseau de l’IAE qui s’accordent dans le renforcement de leur coopération.
Je veux m’arrêter un instant pour saluer l’esprit de consensus qui règne ici, autour d’un intérêt supérieur qui est celui de l’emploi des Franciliens et en particulier de l’aide au retour à l’emploi des plus défavorisés.
Cette nouvelle stratégie va dans le bon sens pour développer et structurer l’IAE.
En Île de France, on compte plus de 400 structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) qui contribuent au développement économique, social, solidaire et environnemental de nos territoires grâce à la création d’emplois à forte densité de main d’œuvre et au développement d’actions de formations continues adaptées aux besoins des populations fragilisées. (Pour rappel c’est plus de 28.000 salariés dont 39% des salariés sont des chômeurs très longue durée et 30% de bénéficiaires du RSA.)
Le fond de soutien à l’IAE entend donc encourager les acteurs économiques en les aidant à renforcer leur capacité à accompagner et former leurs salariés pour une meilleure employabilité ce dont nous nous félicitons.
Nous resterons toutefois vigilants sur les critères d’attribution de ce fond.
Nous entendons parfaitement la nécessaire flexibilité qui doit être accordée aux acteurs néanmoins nous considérons qu’il faut d’abord encourager les actions les plus efficaces pour lutter contre le chômage. L’aide à l’IAE devrait ainsi aller en priorité aux structures prévoyant des formations certifiées ou des actions d’orientations de type CEP.
Enfin, le dispositif d’aide au rapprochement des structures permettra également aux SIAE de répondre aux grands marchés de construction en IDF ce qu’elles ne peuvent pas faire car elles sont souvent trop petites pour y répondre.
Un dispositif qui là encore va dans le bons sens à l’heure des grands chantiers de la Région auxquels nous contribuons à l’image du Grand Paris Express et du Plan route pour lequels il va falloir  développer des structures franciliennes suffisamment robustes pour répondre à ce défi.
Vous l’aurez compris nous soutenons ce nouvel engagement pour l’emploi comme nous soutiendrons toutes les actions qui iront dans le sens de la lutte contre le chômage.
Je vous remercie.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*