#Budget2017 184M€ de fonds européens pour l’attractivité et le développement de la région #IDF

Madame la Présidente, Madame la Vice-Présidente, mes chers collègues.  

Merci pour cette présentation toujours pragmatique à travers laquelle se lisent très nettement les objectifs définis pour le budget 2017. 

L’année 2016 a été marquée par la volonté politique de mettre en place une stratégie européenne et, si l’exécuté est inférieur à notre attente puisqu’il n’est que de 35 % de la programmation, c’est tout de même un exécuté de 23 M€ deux fois supérieur à 2015.

Cela reste très encourageant pour une année de transition où se sont concrétisées les actions de reconquête comme l’obtention de la compétence d’autorité de gestion, la renégociation des objectifs avec la Commission européenne permettant d’inclure les investissements numériques (et je pense là à la création de lieux de télétravail par exemple) ou encore, une nouvelle stratégie pour identifier les projets potentiels.

Notre effort devra rester constant pour atteindre les 62 ME d’exécuté afin d’éviter la procédure de dégagement d’office comme ce fut le cas sur le précédent exercice des fonds européens (2007-2013), où l’Île-de-France avait dû faire face à un dégagement de 70M€ !

2017 devrait permettre de nous installer sur un rythme de croisière avec une enveloppe de 184 ME qui pourront être consommés au service de l’attractivité et du développement de la région et permettre de lutter contre les inégalités sociales et territoriales.

Sur ce point je voudrais insister et rappeler au nom du groupe fédéraliste qu’est le groupe CD, toute la valeur ajoutée des fonds européens.

Je le fais avec force puisque nous entendons régulièrement de ce côté de l’hémicycle des invectives sur la stratégie européenne ou sur l’utilisation des fonds.

Et bien nous défendons le contraire puisque chaque euro compte nous nous félicitons de cette ligne budgétaire et de ces financements qui permettent de construire une stratégie au service d’un modèle de développement humaniste et soutenable.

Des fonds cruciaux pour les franciliens comme en attestent ces orientations vers l’aménagement durable, la compétitivité, la smart région, la transition énergétique, le décrochage scolaire ou encore l’accompagnement des demandeurs d’emploi, autant de sujets sur lesquels notre groupe sera proactif afin de valoriser le dispositif Europe et faire de l’Île-de-France une région de projets.

Nous vous accompagnerons également dans les partenariats interrégionaux comme celui avec la Catalogne et, dans cet esprit, nous pensons qu’il serait pertinent que la région puisse servir de facilitateur pour le jumelages de villes franciliennes et européennes ou encore agir au niveau des lycées pour encourager les échange.s

Enfin, tournons nous vers Bruxelles. Lorsqu’on voit l’incidence forte des financements européens sur le budget régional, on mesure l’importance de voir nos intérêts bien représentés.

La prochaine convention avec IdFE sera l’occasion pour la Région de repréciser ses objectifs. Nous souhaitons qu’IdFE soit un outil partagé par la Région avec tous les porteurs de projets associatifs et économiques pour définir les objectifs de la programmation post-2020 des fonds européens. Nous devrons nous assurer que les axes de travail aillent bien dans le sens des priorités de la majorité régionale, notamment en matière de transport. L’influence francilienne à Bruxelles doit aussi nous permettre d’assurer que l’UE prenne toute sa part au financement des compétences qui sont les siennes, je pense là à la définition des seuils de pollution de l’air et au financement des infrastructures nécessaires à la réduction de la pollution atmosphérique.

Pour conclure, ce nouveau budget est ambitieux et cohérent avec nos valeurs pour le développement francilien, la défense de notre modèle social et environnemental. Vous pouvez donc compter sur le soutien du groupe CD.

Je vous remercie.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*