Pour une Europe concrète: la région Ile de France l’une des plus dynamiques

Madame la Présidente,
Madame la vice-président ,
Chers collègues,

Il n’aura échappé à personne dans cet hémicycle que l’échéance du Brexit arrive à grands pas. Sachant que nos économies sont liées, l’Ile-de-France se trouve donc face à une opportunité historique que nous sommes en train de saisir.
Alors que Londres reste perplexe face aux conséquences d’un « hard Brexit », les élus franciliens ont d’ores et déjà montrés qu’ils étaient à la hauteur des enjeux.
Nous avons compris que nous gagnerions à nous inscrire dans le jeu européen et nous l’avons fait.

Entre 2007 et 2013, la Région n’avait pas été en mesure de dépenser 70 millions d’euros sur les 117,7 millions que comprenait le volet régional du FSE.

Quel dommage ! Quand on sait qu’il s’agissait pourtant de fonds destinés à la formation professionnelle des Franciliens demandeurs d’emploi.

Les élus du groupe du centre et des démocrates se félicitent des efforts entrepris par la nouvelle majorité pour permettre à notre territoire de bénéficier de fonds européens qui se révèlent bien utiles.
A ce titre, le renforcement des équipes chargées de développer les projets est une excellente disposition, pragmatique et efficace, d’autant plus que sur la période 2014-2020, l’Ile-de-France peut espérer bénéficier de 536 millions d’euros de fonds issus de l’Union européenne.

Dernièrement, nous en avons obtenu 7 – issus du FEDER – pour équiper les lycées franciliens en wifi. Enseignante, je peux vous assurer chers collègues qu’ils sont d’un apport considérable au bénéfice de projets éducatifs et de nos jeunes, notamment ceux vivant dans les territoires périurbains.

Ce travail engagé – parallèlement aux aides mises en place à destination des entreprises – a enclenché un cercle vertueux tant économiquement qu’en termes d’image.

Désormais perçue comme étant une des régions les plus dynamiques, l’Ile-de-France est à la croisée des chemins.

La perspective des Jeux Olympiques Paris 2024 nous offre une nouvelle légitimité.

Nous devons désormais assumer la position de leadership de notre région en Europe et être vigilants lors de l’ouverture des négociations du programme d’investissement régional post-2020.

Tout en souhaitant un état régulier des avis et contributions de la Région aux consultations des institutions de l’UE, les élus du groupe du centre et des démocrates soutiennent l’action de la majorité en matière de politique européenne.

Je vous remercie.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*