QUI JE SUIS

nel-dec16-2Parcours

J’ai 43 ans, je suis mariée et mère de 4 enfants.

J’ai toujours vécu dans le Val d’Oise et particulièrement dans la vallée de Montmorency; j’habite depuis plusieurs années à Margency.

J’ai fait mes études à Enghien les Bains, puis à l’Université de Nanterre où j’étais boursière et enfin à l’Institut Supérieur de Commerce de Paris.

Diplômée d’un Master de Droit et d’un MBA en Ressources Humaines j’ai été plusieurs années cadre RH dans un groupe informatique avant de changer de voie et me consacrer à l’enseignement, un métier exigeant et passionnant que j’exerce depuis 2008.

Intéressée par le débat public depuis toujours, je décide de m’engager pendant la campagne présidentielle de 2007.

Je rejoins  François Bayrou et  adhère au Mouvement Démocrate  séduite par cet élan de liberté et d’indépendance en rupture avec l’affrontement des clans politiques. Je crois profondément à cette idée de rassemblement et de dépassement des partis.

Je me suis présentée au suffrage des électeurs à l’occasion des élections cantonales de 2008, élections régionales de 2010, aux élections législatives de 2012 sous l’étiquette Le Centre pour la France avec François Bayrou.

En mai 2014,  je suis candidate sur la liste Île de France UDI-MoDem/ les Européens, mobilisée pour la construction d’une Europe des peuples, forte et unie.

Depuis Mars 2014 je suis Maire Adjoint de Margency, en charge de la communication, de la Culture et du patrimoine, élue sur la liste de rassemblement UMP/MoDem

En mars 2015 je fais campagne au côté de Michele Berthy, Maire LR de Montmorency et vice présidente du conseil départemental lors des élections départementales

En décembre 2015 j’ai été élue conseillère régionale d’Ile de France sur la liste de rassemblement ( LR-UDI-MoDem) conduite par Valérie Pécresse.

 

 Mes convictions, mon engagement: Valeurs, humanisme, liberté, rassemblement.

Je porte avec conviction mes valeurs centristes et humanistes, et défends l’idée de rassemblements nouveaux, sans sectarisme, dans le respect de l’identité de chacun.

Face aux difficultés économiques, sociales et morales de la société française, les constats et les mots ne suffisent plus. Il est de notre responsabilité de surmonter les clivages et faire converger les projets et les valeurs vers une offre politique nouvelle et il est de notre devoir d’œuvrer pour redonner à l’Etat son autorité qui est la seule garantie de l’intérêt général.

C’est ainsi que nous reconstruirons notre idéal républicain et redonnerons espoir, confiance et perspectives aux Français.

Il faudra pour cela l’union de toutes les bonnes volontés, des femmes et des hommes courageux et désintéressés prêts à mener les politiques exigeantes et exemplaires indispensables au redressement de notre pays.

Chacune et chacun d’entre nous doit être promoteur de ces rassemblements construits, équilibrés, car la vie politique a besoin de tout sauf d’une pensée unique.

Soyons entrepreneurs, prenons toute notre part à la construction d’un cap, d’une vision claire qui réconcilie les Françaises et les Français avec la politique.

Le défi est exigeant, mais ce n’est pas parce que les choses sont difficiles qu’il faut renoncer. Au contraire, nous devons tout mettre en œuvre pour y parvenir car c’est indispensable et vital à notre pays.

« Pour(…) vaincre Messieurs, il nous faut de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace et la France est sauvée ».

 

Nathalie ELIMAS